Cliquez ici pour activer la lecture rapide
Exosquelette

Pour amplifier ses caractéristiques physiques, l’Homme utilisera un exosquelette motorisé

La recherche actuelle tente de repousser de plus en plus les capacités et les caractéristiques physiques de l’être humain : le transhumanisme, par exemple, considère le handicap, la souffrance, la maladie et la paralysie comme inutiles et inacceptables. La recherche tente alors de créer des appareils motorisés qui permettent aux personnes ayant subi un accident paralysant de se mouvoir. En allant plus loin, certains domaines (militaires, spatiaux, jeux vidéos, industries) s’intéressent de prêt à ces appareillages motorisés pour amplifier les caractéristiques physiques humaines.

Pour amplifier ses caractéristiques physiques, l’Homme utilisera-t-il un exosquelette motorisé ?

Les exosquelettes robotisés ont toujours nourri les fantasmes les plus fous de la science fiction : depuis les bottes de sept lieues du petit poucet, jusqu’à la combinaison robotique d’Iron Man en passant par toutes les représentations dans les jeux vidéos : le costume de puissance de la série Métroïd, les MJOLNIR de la série Halo, la nano-combinaison de Crysis, les soldats de TitanFall munis de jet-packs… On peut également citer les machines robotiques humanoïdes de plusieurs mètres de hauts, commandés par des humains tels les APU dans la trilogie Matrix, les armures robotiques dans le film Avatar ou les méchas dans TitanFall.

Cela reste de la science fiction. Mais est-ce si improbable ?

Des exosquelettes motorisés sont encore en cours de création, mais ils existent déjà : la société japonaise Cyberdyne a conçu HAL (Hybrid Assistive Limb ou Membre d’Assistance Hybride) : une cinquantaine d’hôpitaux et de maisons de repos au Japon utilisent HAL en 2010 et la vente aux particuliers est prévue pour 2015 ; la société américaine Sarcos, filiale de Raytheon, invente XOS, un exosquelette motorisé militaire qui sera en service prochainement pour l’armée américaine ; la société française Exhauss mise, quant à elle, sur la commercialisation en 2014 d’un exosquelette électromécanique de portage et de manutention pour des applications industrielles ; … et les champs d’applications sont nombreux : militaires, médicaux, industriels, jeux vidéos pour des retours de forces, contrôle à distance bidirectionnel permettant à un individu de contrôler un bras robotique à distance pour la médecine ou le spatial.

La question n’est plus de savoir si l’Homme utilisera un exosquelette motorisé pour amplifier ses caractéristiques physiques, mais quand ?

Aurélien Ferry
Retrouvez cet article sur le site d'Aurélien, Relayeur.fr
Ingénieur en Génie des Systèmes Industriels (Institut national polytechnique de Lorraine). Il accompagne les petites entreprises dans leur développement d'activités en tant qu'expert et conseiller au sein de Cnam entrepreneur(s) au Conservatoire national des Arts et Métiers. Et il est également enseignant en management de projet et forme les enseignants au niveau national et européen.
Aurélien Ferry

Latest posts by Aurélien Ferry (see all)

One thought on “Pour amplifier ses caractéristiques physiques, l’Homme utilisera un exosquelette motorisé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *