Cliquez ici pour activer la lecture rapide
Intelligence artificielle

Pour évoluer, le web deviendra une intelligence artificielle se substituant à l’Homme

Considéré comme le plus grand bouleversement social de tous les temps, Internet a eu une montée en charge exponentielle depuis les années 1960. Le premier web, qualifié de web 1.0, était une simple extension des disques durs permettant uniquement la recherche d’informations. Dans la dernière décennie, le web est devenu participatif grâce à l’apparition des réseaux sociaux, des blogs et autres procédés de communication associés : cela devient un outil social avec une forme d’intelligence collective. Toutefois, les experts expliquent que nous en sommes qu’aux prémices de son utilisation.

Pour évoluer, le web deviendra-t-il une intelligence artificielle se substituant à l’Homme ?

L’intelligence artificielle a toujours nourri les fantasmes de Hommes en science fiction, et de nombreuses représentations existent dans les livres, dans les films ou dans les jeux vidéos. On peut notamment citer le célèbre HAL 9000, le puissant ordinateur doté d’intelligence artificielle, gérant le vaisseau spatial Discovery One dans la saga des Odyssées de l’espace d’Arthur C. Clarke, adapté au cinéma par Stanley Kubrick en 1968 « 2001, l’Odyssée de l’espace ». On peut également citer la célèbre trilogie Matrix dans laquelle les humains, enfermés dans un monde créé par l’intelligence artificielle, sont asservis par les machines.

Cela reste de la science fiction. Mais est-ce si improbable ?

Joël de Rosney, scientifique, prospectiviste, conférencier et écrivain français explique dans son livre de 1995 « L’Homme symbiotique – Regards sur le troisième millénaire », que le vivant et Internet seront en symbiose. Selon lui, après la « réalité augmentée » et « l’environnement cliquable », Internet deviendra une interface directe entre le cerveau et l’ordinateur. Nicholas G. Carr, auteur américain, expose en 2007 sur son blog, l’évolution du web selon lui : web 1.0 : le web où les personnes parlent aux machines ; web 2.0 : le web où les personnes parlent aux personnes (par le biais de machines) ; web 3.0 : le web où les machines parlent aux machines ; web 4.0 : le web comme intelligence artificielle complémentaire à la race humaine ; web 5.0 : le web comme intelligence artificielle se substituant à la race humaine. En désaccord sur la définition du web 3.0 avec Eric Schmidt, cofondateur de Google, ils s’accordent sur les perspectives du web 4.0 et 5.0. La toile pourra alors s’auto-gérer, évoluer, comprendre les choses et les faits, et s’adapter aux situations nouvelles, telle un réseau neuronal.

La question n’est plus de savoir si le web deviendra une intelligence artificielle se substituant à l’Homme, mais quand ?

Aurélien Ferry
Retrouvez cet article sur le site d'Aurélien, Relayeur.fr
Ingénieur en Génie des Systèmes Industriels (Institut national polytechnique de Lorraine). Il accompagne les petites entreprises dans leur développement d'activités en tant qu'expert et conseiller au sein de Cnam entrepreneur(s) au Conservatoire national des Arts et Métiers. Et il est également enseignant en management de projet et forme les enseignants au niveau national et européen.
Aurélien Ferry

Latest posts by Aurélien Ferry (see all)

One thought on “Pour évoluer, le web deviendra une intelligence artificielle se substituant à l’Homme

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *