C’est mieux d’allumer une bougie : Des répliques uniques de bougies pour la nourriture et les boissons japonaises

Cela ne devrait pas vraiment surprendre quiconque s’intéresse au Japon : les gens d’ici font à peu près tout à leur manière, alors pourquoi ne feraient-ils pas de même avec les bougies ? Oui, la « bougie de style japonais » (« warosoku ») existe depuis la période Nara (VIIIe siècle). Comme beaucoup d’autres choses, elle est arrivée au Japon depuis la Chine en même temps que le bouddhisme et les rituels qui y sont liés. Pendant les cinq siècles qui ont suivi, les bougies sont restées l’apanage des temples et de la cour impériale et, pendant la période Edo (XVIIe-XIXe siècles), elles ont connu un véritable essor avec l’introduction au Japon et l’utilisation conséquente d’un arbre appelé « haze », appelé à juste titre en anglais « Japanese wax tree ».

bougies japonaises dessins uniques nourriture réplique boisson warosoku

Oui, les warosoku ne sont pas seulement uniques par leur forme évasée ou par les couleurs vives souvent utilisées pour les décorer (la version encore utilisée dans certains temples est blanche, d’ailleurs). Ce sont également les seules bougies produites en masse et 100 % écologiques, car elles ne contiennent ni paraffine, ni cire d’abeille, ni graisse animale. Et pour la plupart, elles sont fabriquées dans de petites usines et souvent par des artisans de la vieille école (shokunin) qui suivent à peu près les mêmes méthodes de fabrication depuis 200 ans. Et à vrai dire, jusqu’à la modernisation du Japon, surtout dans les grandes villes comme Edo (l’ancien Tokyo), leur production suffisait à couvrir la demande car ils n’étaient pas très populaires ; leur association avec le bouddhisme, la religion liée à l’au-delà, et le risque d’incendie inhérent y étaient probablement pour quelque chose.

bougies japonaises dessins uniques nourriture réplique boisson warosoku

La restauration Meiji du 19ème siècle a commencé à faire en sorte que les villes soient moins en bois et en papier et plus en briques et en mortier. Les choses sont devenues encore plus concrètes au XXe siècle et c’est à ce moment-là que Hyosaburo Tanigawa, un artisan et homme d’affaires visionnaire de la ville de Kameyama, dans la préfecture de Mie, est passé à la vitesse supérieure en lançant une entreprise de production de bougies à grande échelle, destinée non seulement aux temples mais aussi à tous ceux qui voulaient des bougies, qu’il s’agisse de warosoku ou des nouveaux styles venus d’Europe. Son entreprise a pris le nom de la ville et est devenue synonyme de bougies au Japon, surtout après 1959, lorsqu’elle les a associées aux mariages de style occidental, et encore plus après 1990, lorsqu’elle a introduit une autre tendance de mariage appelée « relais des bougies », où les invités allument les bougies les uns des autres, pour finalement atteindre l’heureux couple, qui allume alors la « bougie de mariage ».

bougies japonaises design unique nourriture réplique boisson warosoku

Si vous avez visité Japan Trend Shop, vous avez peut-être vu une autre facette de Kameyama : les répliques de bougies pour aliments et boissons. S’appuyant sur le penchant des Japonais pour les sosies de nourriture (comme en témoigne le modèles de nourriture dans des vitrines à l’extérieur d’innombrables restaurants japonais au lieu de photos des plats servis), l’entreprise Kameyama, basée à Osaka, a créé d’étonnantes bougies sur le thème de la nourriture comme la Bougies Sushi, Bougie de soupe Misoet la bougie sur le thème des boissons Bougie au café glacé ou Bougie Whisky on the Rocks. Le niveau de détail et d’artisanat est stupéfiant et les bougies sont généralement parfumées en fonction de la nourriture et de la boisson auxquelles elles ressemblent. Quel que soit votre goût ou votre boisson préférée (littéralement !), vous trouverez toutes ces bougies Kameyama et bien d’autres encore à l’adresse suivante Boutique Tendance Japon et faites-les livrer à votre porte, partout dans le monde.

bougies japonaises design unique nourriture réplique boisson warosoku

Ces bougies ont cependant un côté un peu plus sombre : elles sont principalement destinées à être placées sur l’autel bouddhiste familial (butsudan) en guise d’offrandes à un ancêtre défunt qui aimait le plat ou la boisson en question. C’est également une idée introduite par Kameyama et qui s’est répandue comme une traînée de poudre, car elle combine deux choses que les Japonais prennent très au sérieux : la nourriture et le culte des ancêtres. Ainsi, malgré les plus de 1 200 ans qui se sont écoulés depuis leur introduction au Japon, les bougies sont toujours considérées comme étant principalement associées au bouddhisme et, par extension, à la mort. Mais le fait que cette association légèrement morbide s’exprime par le biais d’objets de fantaisie aussi colorés est ce qui leur confère un style typiquement japonais !

bougies japonaises design unique nourriture réplique boisson warosoku

lit pour chat en forme de tarte aux fruits

Cet article est une traduction de cet article

Image par défaut
Guigro

Ami de Demain, ultrop connecté.Demain vient à point à qui sait attendre.

Publications: 127