Cliquez ici pour activer la lecture rapide
Vertical Farm

Pour s’alimenter, l’Homme produira sa nourriture dans des fermes gratte-ciel

L’augmentation des zones urbaines dans le monde, l’augmentation du nombre d’habitants sur la planète, l’épuisement des zones arables du globe, l’appauvrissement des sols par l’agriculture intensive et de la pollution, les circuits de distribution de plus en plus lourds et les différentes questions éthiques incriminant l’agriculture actuelle (OGM, insecticides, herbicides, fertilisants chimiques, maladies, …) pousse l’humanité à réfléchir à comment produire la nourriture nécessaire à la population mondiale.

Pour s’alimenter, l’Homme devra-t-il produire toute sa nourriture (culture et élevage) dans des fermes « gratte-ciel » ?

Stargate Universe est une série télévisée de Science fiction lancée en 2009, mettant en scène des humains qui se retrouvent en huit-clos dans un vaisseau spatial à des milliards d’années-lumière de la Terre. Autant dire que les ravitaillements alimentaires sont rares. Afin d’alimenter les spationautes, le vaisseau dispose d’une serre destinée à la culture hydroponique, permettant de produire des fruits et des légumes hors sol. Cette pratique pose les bases des fermes dans des gratte-ciel, fermes dites « verticales ».

Cela reste de la science fonction. Mais est-ce si improbable ?

En 1999, Dickson Despommier, professeur en santé environnementale et microbiologie à l’Université Columbia à New York, accompagné des étudiants diplômés d’une classe d’écologie de la santé, développe le concept de ferme verticale, qui permettrait de cultiver des quantités significatives de produits alimentaires (fruits, légumes, algues, champignons, céréales mais aussi porcs, volaille, bétail, poissons, …) dans des tours de 30 à 40 étages. Cette pratique permettrait de nourrir des grandes populations urbaines, d’enrailler la faim dans le monde, de répondre au manque de terres cultivables, de diminuer l’empreinte écologique, de diminuer les coûts de transport, de créer de l’emploi local, de proposer des produits bio de proximité, de diminuer la consommation d’eau liée à l’agriculture. Des fermes hydroponiques existent déjà un peu partout à travers le monde et des projets de fermes verticales apparaissent : Las Vegas (Nevada), Incheon (Corée), Abou Dabi et Dubaï (Emirats arabes unis), Nashville (Tennessee), Dongton (Chine), Londres (Angleterre), mais aussi au Burkina Faso… et des futurologues les évoquent même pour des colonies humaines sur la lune ou sur Mars.

La question n’est plus de savoir si l’Homme produira sa nourriture dans des fermes gratte-ciel, mais quand ?

Aurélien Ferry
Retrouvez cet article sur le site d'Aurélien, Relayeur.fr
Ingénieur en Génie des Systèmes Industriels (Institut national polytechnique de Lorraine). Il accompagne les petites entreprises dans leur développement d'activités en tant qu'expert et conseiller au sein de Cnam entrepreneur(s) au Conservatoire national des Arts et Métiers. Et il est également enseignant en management de projet et forme les enseignants au niveau national et européen.
Aurélien Ferry

Latest posts by Aurélien Ferry (see all)

3 thoughts on “Pour s’alimenter, l’Homme produira sa nourriture dans des fermes gratte-ciel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *