Cliquez ici pour activer la lecture rapide
Robots Sport

Demain, les robots remplaceront les sportifs

La performance est devenue le centre du spectacle sportif au-delà de certaines valeurs comme la fraternité ou le partage, c’est évident. Toujours plus haut, toujours plus vite, toujours plus loin, ces notions ont fait la célébrité de sportifs comme Usain Bolt ou encore Renaud Lavillenie. Ces exploits qui font soulever les foules s’arrêteront forcément un jour, le corps humain ayant ses limites. Aujourd’hui, Les observateurs s’interrogent et imagent demain avec des robots, dont les performances deviennent de plus en plus impressionnantes, envoyant nos très chers sportifs au placard…

Des Robots, plus puissants que les humains

Le E-sport gagne de plus en plus de terrain, preuve en est, les nombreux rassemblements lors de compétitions de jeux vidéos à travers le monde permettent à certains joueurs d’accéder au statut de joueurs professionnels voire d’idoles modernes. Des chaines de télévisions se sont emparés du phénomène et certaines sont même dédiées aux parties des joueurs les plus réputés.
Autre domaine de plus en plus populaires dans les universités américaines, les fameux combats de robots font des émules. Ces épreuves suivies de près par le public, réunissent des élèves ingénieurs s’affrontant à coups d’innovations dans le but de détruire les robots adverses. Cet engouement pour ce genre de spectacle est encouragé par les performances uniques des joueurs ayant des capacités intellectuelles et une dextérité au-delà de la moyenne. Mais derrière ces performances, c’est avant tout le caractère impressionnant du spectacle graphique ou technique qui intéresse de plus en plus les spectateurs.
Les instances sportives internationales s’intéressent de près à cette nouvelle demande. Ainsi, la FIFA penserait même à intégrer la Robocup à ses compétitions officielles. Cette nouvelle ligue est une compétition où des humains programment et contrôlent des robots sur un terrain de football miniature en suivant les mêmes règles que celles du football traditionnel. Les robots en question sont déjà capables de réaliser des gestes propres aux sportifs comme le dribble, la passe ou encore le tacle. Certaines rumeurs disent même que Sepp Blatter, président de la fédération internationale de football, aurait réuni des experts pour anticiper le futur : des compétitions composées de robots grandeur natures, plus puissants, plus rapides et capable d’interagir plus rapidement que nos footballeurs actuels, le tout contrôlés par des humains.

Cinéma, robot, sport et université

Il y a peu le film Real Steel réalisé par Shawn Levy a mis en scène Hugh Jackman réalisant ce fantasme. Utiliser des robots plus grands, plus puissants et plus résistants pour réaliser des combats de boxe face à d’autres robots. Le spectacle est impressionnant et le divertissement total, mission accomplie pour le réalisateur, qui a réalisé de très bons résultats auprès d’un public conquis.
L’Homme ne faisant qu’un avec sa machine est d’ailleurs un sujet récurrent dans le cinéma actuel via l’apparition de drones de plus en plus performants dans le monde réel. Dans le Best-seller d’Orson Scott Card adapté au cinéma « La stratégie Ender » on imagine la guerre vécue à distance par des robots contrôlés par un seul cerveau, celui d’un enfant surdoué. Enfin dans le même esprit, le film Mexicain, Sleep Dealer, d’Alex Rivera met en scène une main d’œuvre mexicaine exploitée sur place via le contrôle de robots-drones-ouvriers situés sur des chantiers américains afin de limiter l’immigration.
Pourtant difficile à imaginer dans un futur proche, Jonathan Tippet, un ingénieur en biomédecine basé à Vancouver sait au fond de lui que notre demain sera fait de ses robots contrôlés par des humains. Anticipant l’ère des drones, Jonathan Tippet a détourné cet usage à des fins plus ludiques en imaginant des courses de robots ou d’autres sports innovant autour de cette thématique. Pour cet ingénieur, demain sonnera la fin de certains sports où l’informatique prend de plus en plus de place, les objets connectés en tête.

La fin des valeurs, du sport et des sportifs ?

Installer des robots à la place des sportifs pour composer Demain dans la course à la performance est-ce vraiment de bonne augure ? Le dépassement de soi, le lien social, la progression et le partage  font du sport une véritable cure pour le bien-être physique et social de l’Homme. Les valeurs véhiculées par le sport ont un impact sur la société et les peuples, impliquant parfois nos politiciens comme nous avons pu le voir aux JO de Sotchi.
Alors Demain, avec ? Sans Robots ? Les deux ? Nos sportifs ont intérêt à bien se tenir…

Nicolas Gunia

Nicolas Gunia

Futurologue amateur. Parce que ce que j'étais hier, je le serai Demain.
Nicolas Gunia

@@NicolasGunia

#SKEMA #Accenture #Sales #alliances #IT #Cloud #Geek tout ce que j'écris sur ce compte n'engage que moi.
@TNT_ServClient @lnlanglois75 j'ai demandé un remboursement immédiat de la part d'@AmazonFR. Vous ne savez pas livr… https://t.co/4E2lkrO8qK - 3 mois ago
Nicolas Gunia
Nicolas Gunia

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *